International Observatory
of Listed Company Governance
Usuk   Fr

Loi Zimmermann: six ans après, un indice pour mesurer la mixité

Pour les six ans de la loi Zimmermann instaurant des quotas de femmes dans les conseils d'administration et de surveillance, l'Institut du capitalisme responsable et Ethics & Boards ont lancé, le 30 janvier, "l'indice Zimmermann". Des prix ont été attribués aux entreprises les plus féminisées: Engie et L'Oréal, Korian, CNP Assurances. Mais aussi Orange, Technicolor et Axa.

Tout un symbole. C’est dans la salle Colbert de l’Assemblée nationale que s’est déroulé, lundi 30 janvier, le lancement de l’indice de mixité des grandes entreprises françaises par Floriane de Saint-Pierre, présidente d’Ethics & Boards, et Caroline de La Marnierre, présidente de Capitalcom et fondatrice de l’Institut du capitalisme responsable. Un petit air de « nostalgie », a avoué Marie-Jo Zimmermann, la députée (LR) de la Moselle qui patronnait l’opération, à l’occasion des six ans de sa « loi sur la représentation équilibrée des femmes et des hommes au sein des conseils d’administration et de surveillance et à l’égalité professionnelle », promulguée le 27 janvier 2011. « C’est dans cette salle que se sont déroulés tous nos débats », a rappelé la députée, évoquant ses premières tentatives, dès 2006, pour imposer des quotas de femmes non seulement dans les conseils d’administration, mais aussi dans la représentation syndicale et aux prud’hommes. « Cette loi a une histoire », a-t-elle souligné, évoquant les obstacles rencontrés : « J’ai toujours tenu bon ! » 
...