Ethics & Boards in the media

D’après un communiqué de presse publié par ETHICS & BOARDS ce jeudi 16 mai, la rémunération globale moyenne des dirigeants des entreprises du CAC 40 a diminué de 7.6% en 2012 par rapport en 2011. Cette rémunération s’établit tout de même en moyenne à 3.3M€ pour 2012.
La rémunération globale moyenne des dirigeants du CAC 40 a reculé de 7,6% en 2012 ! Selon Ethics & Boards, les patrons des 40 grandes sociétés françaises ont vu leur rémunération globale moyenne atteindre 3,3 Millions d'euros l'an dernier, soit légèrement moins que le niveau de 2008 (3,4 ME).
La rémunération globale moyenne des dirigeants du CAC 40 a reculé de 7,6% en 2012 ! Selon Ethics & Boards, les patrons des 40 grandes sociétés françaises ont vu leur rémunération globale moyenne atteindre 3,3 Millions d'euros l'an dernier, soit légèrement moins que le niveau de 2008 (3,4 ME). La rémunération fixe moyenne est en légère baisse de 2,4% à 999.000 euros par rapport à 2011. Le bonus moyen s'élève à 1,321 ME, en repli de 4,1% par rapport à l'année précédente.
A l'occasion de leurs assemblées générales, les entreprises du CAC 40 renouvellent leurs conseils. Spontanée ou imposée par le législateur, l'évolution est marquée par quatre tendances.
Dans son édition hebdomadaire en date du 3 mai, Le Revenu publie le détail des rémunérations, fixe, variable et autres, des dirigeants des sociétés de l’indice CAC 40 en 2012.
Ethics & Boards va publier cette semaine un classement des rémunérations 2012 des dirigeants du CAC 40
EGALITE - Najat Vallaud-Belkacem veut briser le "plafond de verre"... Passer des discours aux actes. La ministre des Droits des femmes, Najat Vallaud-Belkacem, organise ce mardi une conférence sur «le plafond de verre» (expression qui désigne le difficile accès des femmes à certains niveaux hiérarchiques) et signera avec seize grands groupes une convention les engageant à féminiser leurs postes de direction.
Après avoir plafonné les rémunérations des dirigeants des grandes entreprises publiques, le gouvernement voudrait mieux encadrer celles des PDG du privé. Mais gare aux chausse-trapes dans ce dossier sensible ! La réalité se révèle plus complexe que les scandales en série.
EGALITE - En 2011 entrait en vigueur la loi Zimmermann-Copé visant à féminiser les conseils d'administration. Quelle est la situation désormais? «20 Minutes» fait le point...
Floriane de Saint-Pierre, Présidente d'Ethics & Boards, lauréate des Tribune Women's Awards 2011, analyse, en comparant avec les principales places étrangères, l'avancée réelle des femmes dans les hautes instances.
Le 7 mars, dans le 20h30, Hedwige Chevrillon a reçu Floriane de Saint-Pierre, président de Floriane de Saint-Pierre & associés sur BFM Business.
26 % de femmes aux postes à responsabilité en France ! Si le nombre de femmes progresse dans le top management et les conseils d'administration, ce n'est pas encore la parité.
Les comex des sociétés du CAC 40 comptent en moyenne 8,5% de femmes. Explications sur le degré de résistance de ce "plafond de verre".
L'observatoire Ethics & Boards a mis à jour ses données : les groupes du CAC 40 comptent 24,3 % de femmes administrateurs élues en AG ; les sociétés du SBF 120 22,5 %. Ce qu'en dit Pascale Auger, administratrice indépendante et présidente du comité d'audit de Manutan International.
La part des femmes dans les Conseils d'administration des sociétés du CAC40 est passée de 11% en 2009 à 24,3% en 2012, d'après une étude de l'Observatoire Ethics & Boards. L'indice parisien passe ainsi de la dernière position sur la parité, face à l'indice boursier londonien (FTSE) et new-yorkais (DJIA), à la première...!
Leur part est passé de 11% à plus de 24% entre 2009 et 2013. La part des femmes dans les Conseils d'administration des sociétés du CAC40 est passée de 11% en 2009 à 24,3% en 2012, d'après une étude de l'Observatoire Ethics & Boards.
Ethics & Boards, observatoire international de la gouvernance des sociétés cotées, commente la publication du rapport d’information sur la transparence de la gouvernance des grandes entreprises présenté le 20 février par les députés Philippe Houillon (UMP) et Jean-Michel Clément,(SRC).L'observatoire apporte un éclairage chiffré sur trois des principales propositions figurant dans le rapport.
"La part de la rémunération variable augmente dans la rémunération des grands patrons du CAC 40. Elle est passée, en moyenne, de 46 à 50% de la rémunération globale."
"Comment ouvrir les conseils d’administration des grandes entreprises cotées en bourse à davantage de femmes? Pour “madame figaro”, l’observatoire Ethics & Boards décrit l’approche anglo-saxonne, un modèle du genre! Sortons, nous aussi des sentiers balisés et ouvrons les portes à de nouveaux profils. Les candidates ne manquent pas…"
Your Internet Explorer version is outdated. Upgrade it, or download Google Chrome for a better experience.